Voyage en Allemagne

Voyage en caravane Eriba en Europe de l'Est.
Découverte de la région de Rhénanie Palatinat : Saint-Martin, Neustad-an-der-Weinstrasse.

Récit de voyages de la famille Bobtong en Allemagne, Tchéquie et Slovaquie.

1ère Partie : l’Allemagne par Bobtong « L’Europe de l’Est », depuis quelques années l’idée nous trottait dans la tête.
Après avoir reporté ce projet plusieurs fois, c’est le travail de Pascal qui finalement nous donne l’occasion de le concrétiser.
Le petit veinard part en avion (boulot oblige) direction l’Allemagne pendant que Béatrice munie de son tout nouveau permis E(B)
prend la route avec les enfants.

Le départ est fixé le 5 juillet au matin.



Pour Béatrice c’est une grande première.
Elle n’a jamais conduit l’attelage et part pour un premier raid de 1000 km que nous prévoyons par prudence en 3 étapes.



Grâce au « Road book », au GPS et au copilote Pierre, la première étape lui permet d’atteindre sans encombre le camping de la
Courtine dans l’Allier (03)



Les propriétaires de ce camping simple et rustique sont allemands, les campeurs aussi. Seuls les moustiques sont locaux !
Situé en bord de l’Allier, c’est l’occasion pour les garçons de quelques jeux dans le courant et sur la plage.





La deuxième étape nous emmène à Chalindrey (52) où la famille de Pascal nous reçoit chaleureusement.



La troisième et dernière étape se fait entre Chalindrey (52) et Saint-Martin dans la région de Rhénanie Palatinat en Allemagne
où ils arrivent en milieu d’après-midi. Le camping situé au fond d’une impasse oblige Béatrice à faire une longue marche arrière
qui fait l’admiration des enfants.





Tout le monde met la main à la pâte



et Pierre prudent insiste pour installer l’auvent. La météo lui donne raison quelques heures plus tard ! Pascal nous rejoint en fin de soirée.



Ce camping comme beaucoup de campings allemands a une partie consacrée aux caravanes fixes et une partie en terrain libre où quelques emplacements en étages ne sont accessibles qu’aux tentes. Les sanitaires sont simples, propres et malheureusement comme souvent ici avec des douches payantes : 1€ pour 5mn d’eau chaude, c’est court avec du savon dans les yeux et le boitier dans le couloir... Un petit restaurant propose quelques plats basiques avec un accueil sympa mais attention il faut arriver tôt ! Le dernier service est souvent vers 20h.

Camping

Nous profitons de quelques percées du soleil dans l’après-midi pour aller visiter le village de Saint-Martin.



Ce petit village de vigneron est très calme et nous fait penser à l’Alsace. Les maisons à colombages sont fleuries et présentent quelques belles portes.











L’ambiance prête à la flânerie, le nez en l’air.



Nous remarquons plusieurs fenêtres étranges toute de pierre taillée



ainsi qu’une petite fontaine où la locution latine « In vino veritas » nous rappelle la bandas d’un de nos amis.



Les enfants commençant à tourner en rond et la météo étant plutôt maussade, Béatrice les emmène visiter le musée technique de Speyer.



Ce très grand musée regorge de machines volantes, roulantes, flottantes un peu entassées.







Les enfants adorent les avions et leurs toboggans que l’on emprunte pour redescendre. Certains situés à près de 30 mètres de haut ont de quoi impressionner petits et grands.





Musée

Le lendemain, nous visitons avec un collègue de Pascal son laboratoire de recherche en virologie végétale dont les serres d’expérimentations sont étrangement situées tout en haut de l’immeuble.





Lors de la visite des parcelles d’études, les grappes de groseilliers impressionnent.



C’est aussi l’occasion de goûter quelques vins locaux produits par le centre d’expérimentation et du jus de pommes présenté en B.I.B de 5 litres (« Bag In Box »). Les blancs en vendanges tardives sont particulièrement remarquables et le tout vient réduire la C.U. de l’Eriba.

Camping

L’après-midi se termine par la visite de Neustadt-an-der-Weinstrasse.









C’est une petite ville très agréable avec de belles maisons à colombages, de jolies placettes et d’étranges fontaines qui racontent chacune une histoire « Adam et Eve » pour l’une



et une légende locale pour l’autre.

Heidelberg est célèbre pour son université, une des plus anciennes d’Allemagne



et son château en pierres rouges qui contraste avec la verdure qui l’entoure.







Construit entre le 14ème et le 17ème siècle par les électeurs Palatins qui ont donnés leur nom à cette province, il a été presque entièrement détruit par des incendies et des guerres.













Malgré cela, l’ensemble reste imposant et mérite la visite ou au minimum la montée par les escaliers qui offre une belle vue sur toute la ville ancienne et de jolis jardins gratuits.





A l’intérieur peu de choses se visite. Le clou de la visite est probablement cet gigantesque foudre qui permettait d’approvisionner toute l’imposante garnison en vin pour l’année.



La ville très commerçante et très animée est traversée par une longue rue piétonne « la Haupstrasse ».









Une œuvre d’art illustrant la phrase « Dem lebendigen geist » placée devant l’entrée de l’université, nous donne l’occasion de jouer dans les lettres des prénoms de chacun et même de notre nom pour une photo de famille.





Après quelques courses et les pleins, le départ pour Prague est prévu le lendemain matin, un dimanche. Nous éviterons ainsi l’entrée dans la ville un jour de semaine !

Par Bobtong