Portugal (Nord) : récit de voyage - 2007

Une balade de 15 jours dans le Nord du Portugal.

 

Cette année, notre destination de vacances a été quelque peu bousculée par des ennuis de santé.
Initialement, nous devions partir en Turquie via la Grèce : les billets de bateau étaient réservés et 30 jours avant de partir, nous avons dû les annuler ! :-(( Heureusement pour nous, nous avions souscrit à l'assurance "annulation" que propose Euromer, l'Agence de Voyages auprès de laquelle nous avions passé commande. Et étant dans les délais les plus intéressants, nous avons pu récupérer une grande partie de notre premier versement et annuler le suivant. Sans aucun souci, il faut le dire !

 

Alors, nous nous sommes rappelés de bons souvenirs du Portugal et comme nous n'avions fait que passer dans la partie Nord, c'est décidé : nous allons nous y balader 15 jours !
Il faut dire que notre choix de sortir de France a été guidée par la météo (cette année, bien instable !) et par notre envie de dépaysement !

Nous prenons la route en semaine, évitant ainsi les grands week-end surchargés. Mais pour une fois (et la dernière... c'est décidé !) nous prenons la route en pleine journée !


Bordeaux-Palencia : 555 km

Comme pour nous donner un avant goût de ce pays, quelques kilomètres juste après avoir quitté notre domicile, nous suivons un Portugais :-))

Passage à la frontière espagnole à 14 h 30

La route nous paraîtra très longue !! Et pourtant, nous ne ferons dans la journée que Bordeaux - Palencia (Espagne).
Départ à 12 h - Arrivée à 19 h

La route est pourtant facile... à l'exception de la partie Irun / embranchement pour Vitoria-Gasteiz... sinueux et avec une côte d'enfer sur plusieurs kilomètres !!

Nous avions repéré sur CampingCar Infos une aire de camping car pour passer la nuit à Palencia. Le GPS a été très utile pour trouver sans souci notre destination. Bien que ce soit bien fléché dans la ville de Palencia.
Nous ne serons pas déçus. L'aire est calme. 5 CC y dormiront. La police passera en soirée et dans la matinée pour faire une ronde.

Seul inconvénient : ce jour-là, il fait chaud (34 ° C) et nous avons l'odeur des nombreux canards qui vivent dans le parc tout proche ainsi que de la ferme qui jouxte celui-ci. Au retour, nous repasserons une nuit sur cette aire mais nous n'aurons pas ces désagréments.

Nous profiterons du parc pour nous balader et commencer notre dépaysement en écoutant les Espagnols discuter :-)

Nous reprendrons la route le lendemain vers 10 h.


Plancia-Bragança : 251 km

La route est toujours aussi facile... Même un peu fastidieux !

Seule la traversée de Zamora est un peu longue due aux déviations mises en place pour des travaux.

 

C'est juste après cette traversée... que Phil a l'impression d'entendre un bruit à l'attelage ! Donc, on s'arrête pour vérifier et là... surprise !! La prise d'attelage est au sol ! Et certainement depuis un bon moment au vu de l'état. :-((

La prise est bien amochée et quelques fils sont sectionnés !

Évidemment, le + est coupé ! Donc plus de jus dans la caravane. Mais les feux fonctionnent alors on peut reprendre la route.
Après avoir isolé rapidement les fils, nous repartons. Nous ne sommes qu'à 100 km de Bragança... Phil réparera quand nous serons installés dans un camping.

Passage de la Frontière

Nous entrons au Portugal par la N122 (E82). La route est correcte et sera meilleure encore dans quelques années au vu des travaux entrepris

Construction de viaduc et de voies plus larges.

A Bragança : Capitale de la province du Tras-Os-Montes, nous cherchons un des campings indiqués dans le Guide du Routard.
On prend l'option pour celui se trouvant en bord de rivière (reconnu ACSI) ; choix privilégié par les enfants sur celui qui a une piscine (payante).
Le nom du camping est différent (que celui inscrit dans le GdR) mais comme notre guide date de 2004....
On apprendra que la gestion du camping a été reprise par la commune.

Camping de Bragança

Nous serons ravis ! Pas d'emplacement délimité... Cela a un petit côté sauvage qui nous convient très bien !
Le camping a une grande superficie mais peu d'emplacements plats... ce qui fait qu'il y a peu de tentes et de caravanes au m2.

De plus, le prix est très intéressant : 12,25 €/jour à 5 (3 adultes et 2 enfants) - Electricité gratuite - sanitaire impeccable - douche chaude
(8.80 € pour 2 adultes avec elec.)


Borne service CC

Les enfants passeront l'après-midi a attraper des poissons avec des pièges fabrication maison (bouteille en plastique)... jusqu'à 25 !
Mais ils devront les remettre à l'eau par la suite... Nous sommes en zone protégée et la pêche est interdite !


L'endroit est tellement calme et la rivière sans danger pour les enfants que nous les laisserons le temps de faire quelques courses !
Mais ça, c'était sans avoir vu les nombreuses vipérines qui se dorent dans l'eau au soleil !

Regardez au centre de la photo !! :-((

Petite anecdote à propos du GPS !!
Le camping nous a donnés un plan de Bragança pour nous indiquer l'"Intermarché". Ayant le nom de la rue, Phil pense qu'avec le GPS, nous éviterons de chercher... Moi, je souris... Un GPS ne vaut pas mes explications :-))
Aussi, on installe le GPS et comme le supermarché n'est qu'à 4 km... il n'a même pas le temps de nous localiser !! Mais heureusement, j'avais gardé la carte sous la main :-))

Ce sont nos premières courses alimentaires au Portugal. Les prix (par rapport à 2004) ne semblent pas avoir beaucoup changé.
Ex :
kg côtes de porc : 4,50 €
kg steak boeuf : 6,50 €
La TVA pour l'alimentaire de base est à 5,5 %. Les autres sont de 12 % (compote de pommes) et 21 % (bière et bonbons)
Aller prendre un verre dans un café est toujours au même prix : 1 bière Sagres : 1 € / 1 soda 0,80 €
Boire un pot avec nos enfants, nous revient à 4,50 € !! En France, c'est 3 fois plus cher !

Par contre, nous noterons que le coût de la vie (autre qu'alimentaire) a bien augmenté... et nous nous interrogerons sur leur façon de vivre... le SMIC Portugais étant de 400 €/mois !!

Phil en profitera pour réparer les fils endommagés sur la route

La nuit sera très calme et fraîche... nous avons même du remettre la couette ! Nous commençons nos grasses matinées... les enfants dormiront même jusqu'à 10 h !
Mais en journée, la température remonte à 35 ° C !

Nous nous baladerons en voiture dans le parc de Montesinho

Très beaux paysages...

on se sent un peu isolés :-)) Notamment au village de Montesinho (sans issue !)

Il y a bien un barrage indiqué mais... au bout d'une piste de plusieurs kilomètres... On épargnera notre voiture !

Pas d'accès facile en bord de rivière. Il y a pourtant un peu d'eau... nous découvrirons malheureusement que les bords de rivière sont bien souvent inaccessibles ! A croire que les Portugais ne s'y rendent pas !

Retour à la caravane. Il commence à faire chaud ! Nous passerons l'après-midi au camping afin que les enfants puissent profiter de la rivière.
Et ils s'en donneront à cœur joie !!

La pêche sera fructueuse


8 écrevisses , une grenouille et de nombreux poissons ! Les enfants ont trouvé une technique imparable pour les attraper. Et comme la veille, nous les remettrons à l'eau pour respecter la réglementation... Avec quelques regrets culinaires tout de même ! :-))

Phil au pôle de surveillance :-))

Nous attendrons que la température baisse un peu pour aller nous balader dans la vieille ville.
Malheureusement, il sera trop tard pour visiter le château... fermeture à 18 h 30 !

Pour la petit note historique :
La citadelle est bâtie sur une haute butte entourée d'un mur d'enceinte, est très impressionnante. Elle fut le siège des Ducs de Bragance qui résistèrent aux envahisseurs Espagnols au XVème siècle, d'autant que la province fut la première à être envahie et assiégée. En 1640, les Ducs de Bragance installèrent leur dynastie sur le trône du Portugal, et y restèrent jusqu'à la chute de la monarchie en 1910.

Nous nous baladerons sur les remparts. Nous ne croiserons que 2 ou 3 couples... et quelques Portugais à une table de bistrot.

La vieille ville domine la plus récente

mais il fait toujours chaud... il est + de 19 h et encore 31 ° C au thermomètre.

Pour en savoir plus sur Bragança :

Étonnant de trouver des fenêtres à baillonnette dans un pays du sud !

Au passage, nous repérons l'aire de CC, en contrebas de la citadelle

Dernière soirée ici, demain nous descendrons vers la vallée du Douro

On reprend donc notre route (IP4) en direction de Macedo de Cavaleiros.


Bragança-Freixo de Numao : 123 km

On voulait s'arrêter au barrage de Azibo...

mais c'est dimanche ! et il est bientôt midi... et les Portugais viennent passer la journée au bord de l'eau.
Il y a du monde... on hésite à se poser sur le parking... plus de place à l'ombre. Et puis, nous voyons un panneau "Interdit de camper"
Finalement, on passera notre route en espérant pouvoir se poser à un des deux autres barrages sur notre route (sur l'IP2) à Vilarelhos et celui de Pocinho.
Mais les accès sont difficiles... on ne tentera pas !

Juste avant le Barrage de Pocinho, nous voyons quelques tentes au bord de l'eau et on se dit qu'il y a peut-être un petit camping dans le village...

mais surprise... ce sont des tentes de Portugais venus passer la journée ! Pas de baignade possible et l'eau n'est vraiment pas propre !
Nous y déjeunerons tout de même... il est + de 14 h... Nous sommes en plein soleil avec plus de 40 ° C !
Mais nous en repartirons vite... avec une belle descente ! :-))

Au Barrage de Pocinho, c'est un départ pour visiter le site de Foz Coa
Quelques CC sont garés et quelques tentes sont installés sur le parking contre la centrale électrique.

C'est à cette intersection que nous quittons l'IP2 pour la N222 en direction de la vallée du Douro...
les routes sinueuses commencent !! Mais les paysages sont somptueux : vignes, oliviers, amandiers en échamps.

Nous commençons à fatiguer ! C'est difficile de chercher des accès avec un point d'eau pour les enfants... On a beau leur dire qu'on n'est pas venu au Portugal pour l'eau....

Nous avons qu'il y a une aire de CC non loin alors nous nous rendons à Freixo de Numao.
L'aire est en plein soleil... impossible d'y rester l'après-midi... Il fait 42 ° C sans vent.
Nous nous rendons donc sur la place du village à l'ombre des platanes.

Nous rencontrons un couple de Français qui nous suggère de rejoindre le Douro (à une dizaine de kilomètres) où peut-être nous trouverons un coin baignade mais sans certitude.

Nous tentons... mais aucun point d'accès. Et le Douro est trop stagnant sur les rives ; nombreuses choses flottant à la surface :-(

Demi-tour et retour sur la place du village.

Nous décidons d'y rester la fin d'après-midi et d'aller sur l'aire en soirée pour y passer la nuit.
Nous avons déjà parcouru ~ 200 km aujourd'hui et nous n'avons le courage d'affronter les kilomètres de montagne ce soir.

Nous profiterons des lavoirs du village pour nous rafraîchir !
Et nous ferons comme les Portugais... assis à une table de bistrot à l'ombre !
Ce qui nous amusera d'ailleurs : il y a 3 bistrots dans le village et leurs terrasses sont exposés différemment au soleil.
Pas de concurrence : à 14 h, ils sont à l'une et à 18 h à une autre ! Tournant avec le soleil ! :-))

3,50 € un pot à 5 ! Record battu !

Nous sommes amusés par le couple de Français. Bien qu'il soit âgé (80 ans) et qu'ils ne parlent pas Portugais... ils passeront l'après-midi assis sur un banc à l'ombre des platanes parmi les Portugais à échanger quelques mots, quelques sourires. Qui dit que la langue est une barrière aux échanges ? :-))

En fin d'après-midi, nous les retrouverons sur l'aire avec un couple de Hollandais et 2 autres CC français qui, parait-il, juste avant notre arrivée, usaient et abusaient de l'eau de la borne. Nous les verrons d'ailleurs à l'oeuvre en fin de soirée :-(( sous les fenêtres des Portugais !

Nous chercherons un restaurant... aucun au centre mais à 1 ou 2 km de Freixo en direction de Touça.
Il n'y a personne et nous demandons s'il est possible de dîner... ils sont surpris... peu de Portugais du coin viennent dîner le soir.
Le patron accepte et nous dit qu'il va chercher son épouse. On apprendra d'ailleurs, qu'elle nous avait remarqués sur l'aire "C'est bien vous avec la caravane ?" :-) Elle habite juste contre et étendait son linge lors de notre arrivée.

Il n'y a pas de choix de menu et cela nous convient très bien. On nous servira une salade de tomates, oignons, concombres ; un plat Portugais composé de pois chiches, choux, carottes, mouton (très bon) ; de côtes de porcs ; de riz ; de frites... et bien sûr, en trop grandes proportions ! Nous aurions pu dîner à 8 ! 35 €.

Nous discuterons un long moment avec la propriétaire-cuisinière sur la vie au Portugal (Nord) et la France... elle y a vécu 14 ans.

Retour sur l'aire... il fait enfin bon : 30 °C à 22 h !

Des bornes électriques sont à disposition gratuitement à chaque emplacement

Il y a une douche et un WC à disposition. Ce n'est pas très propre mais ça ira.
Douche froide mais à ces températures, c'est appréciable.

Les 2 CC français n'ont pas dû trouver cela suffisamment convenable pour eux et leurs enfants se doucheront à grandes eaux sur l'emplacement de service... bien à la vue des habitants ! :-((
Nous sommes alors désolés ! Mais que faire ? Intervenir ?... et que cela tourne mal ?

Ce soir, nous dormirons toutes fenêtres grandes ouvertes !

Après une nuit chaude et avec en bruit de fond, les nombreux chiens du village qui aboyaient, nous repartons Direction Amarante.


Freixo de Numao-Amarante : 116 km

Nous suivons la N222 jusqu'à Regua (sur la carte Peso de Regua).

De là à Mesao Frio, on découvre les virages légendaires de la vallée du Douro !

Mais c'est magnifique ! Les vignes, les quintas !
En images, cela donne ça :

Nous restons très admiratifs des femmes et des hommes travaillant aux vignes !

Les freins de l'Eriba ont eu l'occasion de chauffer et le moteur de la voiture aussi (un peu)... surtout depuis une culasse neuve ! :-))

Aussi, nous décidons d'abandonner la vallée du Douro... trop de kilomètres en virages, avec les enfants et surtout avec de telles chaleurs ! Toujours 42 ° C !
Cette région est réputée pour atteindre les 50 ° en été. Nous décidons donc de rejoindre Amarante.

En chemin, nous nous arrêtons déjeuner à Gondar sur un parking dont le camping cariste rencontré la veille nous avait parlé. D'ailleurs, très sympa, il nous verra sur la route et nous fera signe pour tourner.
Visiblement, le lieu a subi quelques aménagements (terrain de beach volley) et n'a plus les mêmes espaces verts pour stationner à l'ombre. Il fait chaud et nous ne nous attarderons pas plus longtemps.

... le parking étant en contrebas d'une côte d'enfer avec une mauvaise visibilité, la remontée se fera avec un démarrage en côte mémorable et rapide !... même notre embrayage à donner du sien !

Arrivée à Amarante, nous trouverons sans difficulté le camping (bien indiqué) : Camping Penedo da Rainha.

Il est en bord de rivière (le Tamega) et nous trouverons l'emplacement le plus proche de l'accès rivière.

Nous en profiterons pour nous rafraîchir avec les enfants.

Il y a de petites chutes mais cela est suffisant pour amuser nos enfants :-))

Descende sur les fesses... non conseillée ! :-)

Après la descende du garçon, la petite s'y essaie...

mais avec quelques égratignures...

Nuit très calme et enfin fraîche ! :-)

Nous nous réveillerons toujours aussi tard. Il est 9 h 30 quand nous faisons enfin surface.
Mais il est vrai que rien ne nous presse... ce sont les vacances et on a décidé de la jouer "farniente" !

Nous décidons d'aller nous balader dans Amarante.

C'est la fin de matinée et la ville est animée.
Si la ville n'a rien de transcendant,

les petites rues sont sympas

où on trouve encore des petits commerces, tel ce barbier !
Je n'ai pas osé photographié l'intérieur mais c'était rempli de messieurs qui discutaient et accessoirement ce faisaient couper les cheveux et tailler la barbe !

De très beaux monuments et azulejos

Nous restons très admiratifs des toitures au Portugal

Les rues ne sont pas très larges et il y a beaucoup de circulation... et à la vue de la petite station d'essence, nous nous demandons comment les voitures parviennent à faire leur plein dans une telle pagaille !

Retour pour passer l'après-midi au bord de l'eau... vacances farniente !!

Nous ferons le tour du camping à pied... il est assez grand et sur plusieurs niveaux (tout le flanc de la montagne).
Il y a une mini piscine (8 m x 3 m) pour un camping aussi grand. Beaucoup de monde en après-midi ! Tout en haut du camping ! Nous y déposerons d'ailleurs les enfants en voiture :-)) Qui dit fainéant ? :-)

Dans toute la partie haute du camping, sont installées des caravanes portugaises (garage mort) et d'après des photos affichées dans le bar/Resto du camping, il semblerait qu'en août ce soit très animé. Visiblement, les vacanciers ne sont pas encore là et c'est très calme.

Nous verrons souvent cette marque de caravane au Portugal !

Dans le camping, emplacements pour CC dans la partie haute + borne de Service à l'entrée (intérieure) mais étroite pour manoeuvrer.
Prix : 16 €/nuit pour 3 adultes/1 ado/1 enfant/ sans élect.
Vente du Guide des campings au Portugal (4,50 € en promo)

Il est recommandé de faire attention à sa consommation d'eau


le camping fait partie d'un label de protection de la nature.

Le lendemain, départ pour Porto.
Il fait gris et seulement 23 °C.

Fin partie 1

Amarante-Vila Nova de gaïa (Porto) : 67 km