Portugal (Nord) : récit de voyage - printemps 2009

Récit de voyage au Nord du Portugal : Découverte de la vallée du Douro.

Pour ces vacances de Pâques, nous avions projeté à l'origine de faire un circuit itinérant en Ardèche, passant par l'Aveyron et le Gard.
L'année dernière, nous avions fait à la même époque l'arrière pays provençal. J'ai donc, comme à mon habitude, tout bien préparé: l'itinéraire, les points d'arrêts, les curiosités etc, etc...

Mais voilà, je ne sais comment vous l'expliquer, il nous manquait quelque chose : l'excitation du départ...
le petit truc.... qui vous emballe et qui ne vous fait pas penser à du réchauffé.
Bref, à la sortie de cet hiver, nous avions besoin d'aller plus loin, franchir le pas, découvrir d'autres horizons,
d'autres cultures. Le site caravane-infos nous aidant, nous décidons de changer de direction.Une destination déjà relatée mais haut combien appétissante : LE NORD DU PORTUGAL !!! J'ai suivi ses conseils comme
le petit poucet alors, pour ce récit, je vais simplement en rajouter une couche "Par ce que ça le vaut bien !"
(C'est pas de moi...)

 

Départ Mercredi 8 Avril à 8h St-Gaudens - Palencia : 560 km

La route est belle, pratiquement que de l'autoroute, gratuite à partir de Burgos.
Circulation fluide jusqu'à la frontière, c'est après que cela se gâte.
Le créneau horaire n'est pas très bon : 11h/13h, beaucoup de poids lourds,trafic intense ; il faut avoir passé
Victoria et Burgos pour retrouver un trafic normal.

Arrivés à Palencia vers 13h30 sur l'aire de CC. Nous ne serons pas déçus, eau et
vidange à disposition gratuitement ,tout cela placé entre un joli parc et une maison de retraite !

Pour ce soir, c'est Audrey qui s'occupe du repas...

Nous nous trouvons à 5 mn du centre ville et en cette fin d'après-midi,
nous décidons d'aller nous dégourdir les jambes, le centre possède de
grandes rues piétonnes et d'innombrables boutiques... Palencia dispose
également de très beaux monuments ainsi qu'une imposante cathédrale:
CATEDRAL DE SAN ANTOLIN. Retour vers le camp. Miam-miam et gros dodo tranquille. La police veille.

 

Jeudi 9 AvrilPalencia -- Freixo de Numao (Portugal) 370 km

Au petit matin nous reprenons la route, les températures ont baissé. Nous passons Zamora (la moutarde espagnole !) et enfin le relief commence à
changer, vallonné, différent de ces plaines à perte de vue de l'Espagne.
Les paysages vont se succéder les uns plus beaux que les autres et je ne vous parle pas de tous ces petits
villages perchés sur les coteaux que nous avons traversés jusqu'à Freixo de Numao

La route fut un peu fatigante dans cette portion. Nous aurions dû nous
arrêter à Bragança pour la nuit comme prévu, mais nous étions si proche du Douro... Je dois aussi vous dire que nous avons eu quelques
frayeurs ce jour là: très peu de stations services sur ce parcours.
Le voyant d'essence allumé depuis un bon moment dans la région de Foz Coa;
je m'engage sur une petite route à la vue d'un panneau m'en signalant une,
malheureusement le bâtiment est désaffecté et un demi-tour s'impose,
le nez dans un chemin en contrebas... Grosse galère....C'était sans compter sur les Portugais...
ce premier contact avec eux allait confirmer tout ce que l'on nous avait dit sur eux,
des personnes très chaleureuses, souriantes, qui n'ont pas hésité à nous prêter main forte
dans la manoeuvre tandis que d'autres s'occupaient de la circulation...
Ca nous a bouché un coin ! Le deuxième coin fut bouché peu de temps après ;
traversée d'un petit village à faible allure à la recherche d'une place de stationnement
- plus rien dans le frigo ! Un regard dans le rétro, merda, une patrouille de police,
je trouve une place... clignotant, eux aussi. Pas bon... je sors, ils font pareil et là je reste cloué.
Les flics me serre la main, accolade et nous souhaite la bienvenue.
Légers nous partons faire nos courses.

FREIXO DE NUMAO - aire de CC

Ancien petit village planté dans les coteaux à 12 km de Foz Coa. Acceuillant,
il possède une aire de CC de tout premier ordre et doté de toutes les commodités eau, électricité,
l'espace vidange; des vasques en pierre taillée ! Fatigués, nous souhaitons nous régaler dans ce fameux
restaurant que distran avait signalé dans leur récit, route de Toulas. Malheureusement, nous nous contenterons de spaghettis à la bolognaise après avoir appris qu'ils avaient fermé en cours d'année, faute de clientèle...

Vendredi 10 avril

Freixo de numao--- Vallée du douro ---- Porto 170 km

Nous avons passé une bonne nuit, pas trop dérangés par les chiens
Départ vers Porto en passant par la vallée du Douro.
Ce matin température particulièrement basse : 3 degrés ! Personne n'est venu encaisser la nuit.

Nous entrons dans la vallée du Douro par la EN 222-Péso da régua, Méssao frio, Amarante.
Ces coteaux sculptés en escalier, couverts de shiste où poussent vignes, oliviers, orangers, amandiers, palmiers
et parsemés de nombreux petits villages eux-mêmes en shiste donnent à cette vallée une splendeur toute particulière.
J'ai appris que la vigne profitait de ce shiste de la façon suivante ; la roche accumulant la chaleur de la journée la restitue la nuit pour le plus grand bien du raisin.

Découverte de la ville de Porto des villages le long de la ria de Aveiro.

 

Nous quittons la vallée du Douro en prenant l'autoroute à partir d'Amarante ,
direction Porto-villa Nova de Gaia camping le Marisol.
En moins d'une heure, nous nous retrouvons dans la banlieue de Porto .
Beaucoup de circulation et dans la confusion nous sortirons trop tôt pour nous retrouver en plein centre !
Nous allons connaître les joies des rues pavées !! avec comme effet immédiat d'avoir un char à la place d'une caravane !
Tant bien que mal, nous finirons par retrouver notre chemin en passant sur ce fameux pont Don Louis et en longeant le fleuve vers l'estuaire et une partie de la plage ; camping le Marisol rue chaquetas.
Bon accueil et, avant même de sortir de la voiture, à l'entrée, on nous annonce les tarifs ! 3 adultes, 1 enfant, électricité : 14 euros par jour. Les emplacements ne sont pas très grands, mais ça nous va ; il n'y a pas trop de monde en cette période. En été, il y a possibilité de s'installer dans le pré d'en face.

Le lendemain, pour visiter la ville de Porto et ce pendant trois jours, nous n'irons pas par quatre chemins tant les places sont rares et la circulation dense, nous choisissons un parking payant sur le long des quais à Villa Nova de Gaia. A cet endroit, nombreux sont les départs de ligne autocar vers le centre et tous les quartiers périphériques. VILLA NOVA DE GAIA où sont rassemblés les chais ou vieillissent les portos, offrant une très belle vue sur la ville de Porto. Je vous déconseille d'utiliser les transports en commun à partir du camping, bien trop long !!

 

 

 

 

 

 

Pour une première approche, nous décidons nous aussi de prendre un de ces bus touristiques et visite commentée dans plusieurs langues. Prix des forfaits valable deux jours en illimité sur deux circuits possibles : 10 euros adulte, 1/2 tarif enfant (on ne nous demande pas l'âge ). Formule très intéressante qui nous permettra pendant deux jours de profiter à volonté de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

Du pont DON LOUIS, un vue sur les agréables quais de la ribeira bordés de nombreux bars et petits restaurants.
Porto possède plusieurs ponts remarquables dans leurs constructions dont deux métalliques datant du 19ème siècle,le pont ferroviaire MARIA PIA de GUSTAVE EIFFEL, avec son arche de 350 m de portée. Il fut achevé en 1877 mais désormais fermé. Le plus spectaculaire est le pont routier DON LOUIS 1, symbole de Porto, inscrit au patrimoine mondial, portée de 172 m. Il possède deux tabliers desservant les quartiers hauts et bas de chaque rive. Ca va faire plaisir à certains ! Il fut construit et achevé en 1886 par la societé belge de willebroeck suivant une technique identique à EIFFEL.

 

Connue dans le monde entier, PORTO est magnifiquement située à l'embouchure du RIO DOURO. Elle est la deuxième plus grande ville du Portugal. Faite de granite, d'apparence austère, elle cache dans ses ruelles étroites une abondante jeunesse, chaleureuse et pleine de vie à l'image de ses commerces et salons de thé à foison.
Petit soucis de communication avec caravane-infos....

PORTO est construite sur un terrain aux pentes abruptes, descendant jusqu'au DOURO. La visite de la ville exige une bonne condition physique... pour affronter les pentes raides entre la ville haute et basse. Mais la récompense est là, des rues et ruelles pittoresques, certaines offrant des façades blasonnées, des décors intérieurs de style belle époque, art déco, tandis que d'autres menacent de sombrer, complètement abandonnées comme l'est par exemple la rue des flores, irréel, hors du temps avec toutes ses boutiques années 20. C'est vraiment un endroit où j'ai aimé m'y promener.

 

 

 

PRACA DA LIBERDADE et la statue de DOM PEDROS

 

TORRE DOS CLERIGOS (tour des clercs )

Vous avez la possibilité d'utiliser ces tramways d'une autre époque...

 

LA GARE SAO BENTO en activité depuis 1896. Les murs de la salle des pas-perdus sont couverts de magnifiques azulejos peints en 1930 par JORGE COLACO, représentant de nombreuses scènes de la vie traditionnelle et des grands épisodes du nord du Portugal.

 

 

 

 

Promenade en partant du haut de la ville vers les quais

 

 

 

 

Voici la rue dont je vous parlais LA RUA DAS FLORES, à proximité de la gare, très colorée, bordée de nombreux commerces, dont de bonnes librairies. Elle fut, dans un autre temps, la rue des orfèvres et des bijoutiers.

 

 

 

 

EGLISE DE SAO FRANCISCO - église construite en 1245.
Elle mérite le détour. En effet, de style baroque, c'est une explosion d'oeuvres de bois sculptés couverts d'or jusqu'au pilier à la limite de l'indécence à une époque où la misère était à ses portes. Il aura fallut plus de 500 kg d'or !...

 

Profitant d'une belle journée, nous embarquons dans un des bateaux sur les quais de VILLA NOVA DE GAIA. Tarif : 10 euros adulte et gratuit pour les enfants (là aussi, on ne nous a pas demandé son âge ). Les tarifs sont identiques d'une compagnie à l'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour notre dernier jour à Porto, nous nous rendons sur la très commerçante rua SANTA CATARINA où se trouve également au n°112 le célèbre "MAJESTIC café" : façade rococo, intérieur stuc, marbre, mobilier et dorure à gogo.

 

Place RIBIERA et ses vieux quartiers classées par l'Unesco.

 

Nous finirons ce séjour de 4 jours à PORTO par la visite du marché du BOLHAO. A voir absolument !
En ce jour de lundi de Pâques, en plus du mauvais temps, nombres d'étals seront malheureusement fermés.
Nous promenant le long des passages couverts, nous serons sous le charme malgré tout. Mais promis, ce n'est que partie remise !
Pour midi, nous mangerons à l'entrée du marché ; cafétéria "deux la deux" : salade, poissons grillés, vin du Douro, pâtisserie.
Simple mais très gouteux 24 euros pour 4.

 

 

 

 

 

Voilà PORTO nous te quittons... On nous avait prévenus... PORTO, on aime ou on déteste.
Nous n'avons pas aimé Porto, nous avons adoré !

Dernière ligne droite, le temps n'est plus de la partie.
Nous longeons la côte direction TORREIRA, SAO JACINTO, petit port de pêche où on a pu voir des " MOLICEIROS", barques typiques ainsi qu'une réserve naturelle coincée entre une station balnéaire et un grand site industriel.

 

 

Nous repartons vers le village de pêcheur COSTA NOVA.
Nous contournons la lagune par Aveiro.
Prendre autoroute IP5 sortie BRAIA DA BARRA - RIA DA COSTA NOVA.
Entre la mer et ria, un village de pêcheur entièrement restauré, rayé de bleu, vert, rouge, jaune, bordé d'allées de palmiers, le regard vers la ria.
Nous avons été agréablement surpris et nous y ferons une halte pour la nuit d'autant plus que tout est prévu pour nous accueillir : des emplacements autocaravanes un peu partout dans la station.

 

 

 

 

 

Voilà notre séjour se termine, il est temps de rentrer.
Retour avec une étape à Palencia.
Nous avons effectué 2500 km environ et... que dire du PORTUGAL... si ce n'est que nous en garderons un très bon souvenir !